Nos services




LASIK

Le LASIK est une technique de chirurgie réfractive cornéenne couramment pratiquée pour corriger la vision des myopes, hypermétropes, astigmates et presbytes grâce au laser.  La définition du  mot LASIK correspond à un acronyme de Laser in Situ Keratomileusis (kératomileusis par laser in situ).Kerato, mileusis et in situ sont des mots d’origine grecque qui signifient respectivement « cornée », « former », « au sein de ». Le kératomileusis est une sculpture de la cornée effectuée en son sein, c’est à dire dans son épaisseur, qui est appelée stroma cornéen.

L’opération LASIK est donc un procédé chirurgical purement cornéen, et qui permet la correction d’un large éventail de myopies, d’hypermétropies etd’astigmatismes. Le LASIK est effectué sous anesthésie locale (gouttes anesthésiantes). Il n’y a pas de geste intra-oculaire, ni pose d’implant.

En LASIK, il faut  réaliser un volet (ou capot superficiel) de la cornée, puis le récliner avant de réaliser le remodelage au laser excimer  (la correction laser, appelée « photoablation », est délivrée dans l’épaisseur de la cornée).

Le capot est ensuite reposé et recouvre la zone ayant reçu la photoablation. La création du capot est spécifique à la technique du LASIK.

 

Technique du LASIK

 

La technique de l’opération LASIK requiert donc l’utilisation du laser excimer. Ce laser est nécessaire pour remodeler la cornée dans son épaisseur, ausein du stroma cornéen, afin de compenser un défaut optique et  corriger la vision des myopes, hypermétropes et astigmates. Le laser excimer est le laser le plus fin pour la chirurgie cornéenne: un impact possède une précision de l’ordre de 0.25 microns (soit 0.00025 mm). Préalablement à la sculpture au laser excimer, il faut réaliser le tracé du capot au moyen d’un autre type de laser : Le Laser Femtoseconde

 

Femtolasik

Méthode de plus en plus plébiscitée par les ophtalmologistes, le Femtolasik se distingue des autres techniques par une récupération post-opératoireaméliorée (en 48 heures environ) et surtout moins douloureuse. Aussi, cette technique « tout laser » permet une plus grande précision de l’acte chirurgical et diminue donc le risque de complications. Le traitement laser Femtolasik est une technique semblable à la méthode LASIK, elle se différencie par une séparation du volet cornéen qui ne fait appel à aucun appareillage mécanique mais à un autre laser : Le laser Femtoseconde. 
D’une extrême précision, le laser Femtoseconde est piloté par informatique, il émet des ondes lumineuses ultra courtes qui vont créer des microbullesrésultant de la vaporisation du tissu cornéen juste sous la surface de la cornée. 
Ces milliers de bulles juxtaposées permettent la création d’un volet cornéen d’épaisseur très précise, découpé parfaitement à la profondeur programmée. Une fois la cornée dégagée, le traitement au laser excimer se poursuit normalement. Les avantages du traitement laser Femtoseconde :

Une précision inégalable

Une meilleure qualité de vision

Une facilité de retraitement par rapport aux autres techniques (dans la limite d’un résiduel suffisant)

De plus, comme la cornée est moins touchée, l’opération offre une meilleure stabilité dans le temps. Le laser Femtoseconde permet en outre de traiter des myopies réfractaires au LASIK.

 

Etape 1 :

Après avoir anesthésié la cornée avec quelques gouttes de collyre, l'ophtalmologiste va placer un anneau de suscion sur votre oeil. Une fois positionné, le laser Femtoseconde va entamer la découpe ultra-précise du volet cornéen (d’une épaisseur de 0,9 à ,1,4 mm). Cette opération dure environ 20 secondes. Bien qu’indolore, cette étape est un peu désagréable en raison de l’anneau qui durant un bref instant exerce une légère pression sur l’oeil.

Etape 2 :

Le traitement au laser excimer. Il corrige votre défaut visuel en rectifiant la courbure de votre cornée. Il sculpte cette dernière à l’aide d’impacts ultra-rapides (entre 200 et 400 tirs à la seconde). La correction visuelle en tant que telle ne dure que quelques instants et reste parfaitement indolore.

Etape 3 :

En fin de traitement le volet cornéen est replacé dans sa position initiale. Votre vue est corrigée immédiatement et la découpe n’entraine aucune douleur postopératoire. Pour certaines grandes corrections, la vision continuera à s’améliorer dans les jours qui suivent l’opération.

Après le traitement certaines consignes vous seront transmises :

Ne pas se frotter les yeux la 1ère semaine qui suit l’intervention.

Eviter toute exposition à la poussière.

Ne pas prendre de bain de mer/ piscine durant le 1er mois suivant le traitement.

Suivre à la lettre le traitement prescrit par votre ophtalmologiste.

Instiller les collyres en veillant à ne pas mettre l’embout plastique en contact avec votre oeil.

 

 

Femto Super LASIK

Super lasik est une opportunité unique pour restaurer la vision des patients présentant des formes compliquées d'hypermétropie, de myopie, et - ce qui est encore plus important - pour les personnes ayant des aberrations congénitales ou acquises de haut degré (distorsions). La technique SUPER LASIK est également recommandée aux patients dont le mode de vie et la profession exigent une vision particulièrement nette. La correction laser vise toujours non seulement à améliorer la vision mais aussi à améliorer la qualité de vie visuelle du patient. Il y a un certain nombre de caractéristiques différentes telles que l'adaptation à l'obscurité, l'acuité visuelle dans une situation de faible illumination, la vision claire lors de l'utilisation d'un PC ou en conduisant une voiture, etc.

La technologie SUPER LASIK permet au médecin de prendre en compte non seulement les caractéristiques individuelles du système visuel du patient,mais également le schéma des activités visuelles et des demandes individuelles du patient pendant la préparation de la chirurgie. Contrairement à d'autres méthodes, les paramètres SUPER LASIK sont calculés à l'aide d'un aberromètre Wave scan unique. Il permet de prendre en compte toutes lesparticularités du système visuel du patient, de calculer les paramètres de correction laser de la façon la plus précise et de modéliser la forme cornéennepour compenser toutes les distorsions existantes. Si au cours de l'examen à l'aide d'un aberromètre à balayage d'ondes, il apparaît que des distorsions de haut niveau significatives n'ont pas une grande influence, une correction au laser est effectuée en utilisant la technique LASIK régulière.

 

PKR (Technique Laser de Surface)

La PKR est une opération des yeux utilisant le laser excimer (photoablation) et destinée à améliorer la vision, en modifiant la forme (le pouvoir optique) de la cornée pour corriger la myopie et/ou l’astigmatisme. La PKR ou PhotoKératectomie à visée Réfractive repose sur la délivrance d’une correction réfractive à la surface du stroma cornéen, après retrait de l’épithélium cornéen superficiel. Elle ne requiert pas de découpe de capot, contrairement au LASIK. Elle est effectuée sous anesthésie locale (gouttes). Les deux yeux sont opérés le même jour. Le principe de la correction réfractive est  similaire au LASIK, les 2 procédés utilisant un laser à excimère pour remodeler la cornée (le LASIK et la PKR ont en commun le temps opératoire dit de « photoablation » du tissu cornéen stromal). Rappelons que la cornée est consituée de deux tuniques principales : le stroma ( tissu constitué de fibrilles de collagène entrelacées et représentant 90% de l’épaisseur cornéenne), et l’épithélium, qui est un tissu constitué de plusieurs couches de cellules dites « épithéliales ». Cette disposition rappelle celle du derme et de l’épiderme au niveau cutané. En PKR, l’épithélium est séparé du stroma sous jacent puis retiré. La correction est délivrée sur le stroma superficiel, immédiatement situé sous l’épithélium de la cornée. L’épithélium repousse ensuite en quelques jours pour recouvrir la surface de la cornée. La différence principale de la PKR avec le LASIK  repose sur l’ablation de l’épithélium et l’absence de découpe de capot. En LASIK on préserve la couche épithéliale superficielle, qui n’est pas exposée au faisceau du laser, le volet découpé est récliné, ce volet comporte la couche épithéliale et une partie de la couche stromale). Au cours de la PKR, l’épithélium est pelé délicatement après administration de gouttes anesthésiques pour insensibiliser la cornée: La partie superficielle du stroma, appelée couche de Bowman, est alors exposée au laser excimer.Le faisceau du laser excimer, piloté par un ordinateur couplé au système de délivrance, est ensuite projeté sur la surface cornéenne dénudée pour sculpter le tissu cornéen stromal superficiel.

 

  

 

Si l’intervention de PKR est indolore, une sensation de gêne, de brûlure survient dans les heures qui la suivent et dure en général moins de 24h. Laplupart des chirurgiens recouvrent la surface de l’œil avec une lentille de contact spéciale à la fin de l’intervention ce qui permet, en plus de la prised’antalgiques, de rendre la douleur post opératoire tout à fait supportable. La lentille de contact est gardée quelques jours avant retrait. La PKR induit une phase de cicatrisation un peu plus longue que le LASIK, car il faut attendre que l’épithélium repousse à la surface de la cornée remodelée, ce qui prend quelques jours.  La pose d’une lentille de contact souple non correctrice sur la cornée juste après la correction laser permet d’accélérer la repousse de l’épithélium. La prise d’antalgique permet d’atténuer les douleurs (dont la durée n’excède généralement pas 24 h).

 

 

© 2018 Centre de Correction Laser de la Vision et de Microchirurgie CLKZiM - Saratov - Fédération de Russie - Tous droits réservés.